Index - FAQ - Search - Membres - Groupes - Register - Messages Privés - Log in
Vulcain

 
Post new topic   Reply to topic    insignis Forum Index -> Insignis -> Astrologie ésotérique
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Anna


Offline

Joined: 10 Nov 2007
Posts: 703
Localisation: Paris

PostPosted: Tue 11 Dec - 14:54 (2007)    Post subject: Vulcain Reply with quote

Bonjour à tous, 
 
Richard a des réflexions très intéressantes sur Vulcain et le corps éthérique dans son ouvrage. 
Mais ce qui m'amène ici c'est ta question Lorrie : 
 
Une autre question si tu veux bien : comment voir où se trouve Vulcain ?  
 
Au risque de passer pour un vieux disque rayé : avec As-tro-dienst ! si c'est vrai ! Laughing Laughing  
Dans le masque de saisie de ce logiciel en ligne, là où vous avez maintenant certainement tous l'habitude de saisir le code numérique des astéroides qui vous intéressent (séparés par une virgule), vous pouvez écrire également h55.
 
Si vous vous demandez d'où je sors ça, c'est que j'ai l'habitude fâcheuse mais très utile de toujours cliquer un peu partout et sur tout pour voir ce que ça fait, et du coup j'ai vu il y a un an ou deux, une nouvelle rubrique dans le masque de saisie "Liste des autres facteurs astrologiques..." 
 
 
C'est le code qu'Astrodienst a donné au calcul de Vulcain selon la méthode Le Verrier je crois.  
Vulcain n'est pas un astéroïde et ne doit pas être confondu avec la planète hypothétique de Hambourg nommée Vulkanus, ni avec 4464 Vulcano... 
 
Il y a une tendance générale à supposer que Vulcain se trouve dans la couronne du Soleil (entre Soleil et Mercure). S'il est bien là... il se trouve donc toujours à une élongation maximale de 8° du Soleil. Cela veut dire dans une zone de 16° dont votre Soleil est le point central... 
 
 
Pour toi Lorrie, ton Vulcain est à 29°27 de la Vierge (tropique) et il reste en Vierge en sidéral (06°08 ). 
 
 
Pour la science scientifique Vulcain n'existe pas pour la bonne raison... qu'on ne l'a jamais vue. 
La source d'Alice B. nous dit que cette planète régente du Taureau est constituée de matière éthérique. (ce qui pourrait expliquer qu'on ne la voie pas, indépendamment du fait qu'astronomiquement tout ce qui se trouve dans l'aura du Soleil - y compris Mercure - est super difficile à observer car le Soleil brille trop fort Very Happy
 
Pour ceux qui ne se rappellent pas le désormais fameux Insignis sur les Plans..., l'univers est organisé en 7 plans qui sont eux mêmes divisés en 7. 
Le premier plan est le plan physique, et notre environnement matériel direct s'échelonne sur les 4 premiers. Nous les connaissons bien ces 4 premiers états de la matière car il sont : feu, air, eau, terre. Il y en a 3 autres que l'on désigne sous le terme générique de "éthérique". 
Avec un peu de chance Vulcain pour sa partie la plus matérielle est constitué de Ether 1, de Ether 2 ou de Ether 3, ou les trois, on ne sait pas. 
 
Bref, vu que nos modalités de repérage et de calcul pour les éphémérides sont encore largement basés sur l'observation, tant qu'on ne peut observer Vulcain, il est "caché". Soit on se contente du calcul de Le Verrier, soit on fait sans. Smile  
 
Arrow Pour ceux qui veulent retracer l'histoire "scientifique" de Vulcain, j'ai une traduction là dessus dans un Bulletin (le n°22 d'août 2005). 

_________________
Anna L.
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Tue 11 Dec - 14:54 (2007)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lorrie


Offline

Joined: 08 Nov 2007
Posts: 804
Localisation: France

PostPosted: Tue 11 Dec - 15:59 (2007)    Post subject: Vulcain Reply with quote

Hello, Anna :

Je te remercie de m'avoir indiqué comment calculer Vulcain : cela va me servir pour le situer sur le mannequin.
Tu m'as même indiqué ses positions tropique et sidéral : Okay
Je note qu'avec Astrodienst, on peut tout lui demander... Wink Ok.

A +,

Lorrie

_________________
"La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps... elle est à l'âme ce que l'instinct est au corps."
Rousseau, Émile, IV.
Back to top
Laure Marie


Offline

Joined: 09 Dec 2007
Posts: 671
Localisation: Paris

PostPosted: Tue 11 Dec - 19:58 (2007)    Post subject: Vulcain Reply with quote

Bing ! Surprise du chef ! Je viens de suivre vos explications - très claires, merci Anna ! - et je découvre que Vulcain dans mon thème est à 25°10 Poissons. Du coup, en sidéral, mon Soleil (19°15 Poissons) passe en Verseau, mais Vulcain reste en Poissons. Ca me fait tout bizarre…  Embarassed
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Back to top
Anna


Offline

Joined: 10 Nov 2007
Posts: 703
Localisation: Paris

PostPosted: Thu 17 Jan - 21:06 (2008)    Post subject: Vulcain et la Lune Reply with quote

Bonjour à tous

Je ramène par ici la question posée par Lorrie : est-ce que tout le monde comprend pourquoi la Lune voilerait Vulcain (éthérique) ?

C'est une question fréquente des étudiants de l'astrologie ésotérique, et je trouve bien qu'on aie un coin pour étudier ses rapports avec Vulcain.

Cette notion de voile est en effet complexe.
Je pense que j'essaierai pour la débrouiller de commenter le texte de Bonnie Wells (l'un des rares qui me semble vraiment clair et parlant) dans le Bulletin de l'Oeil n°15 d'avril 2005.
Mais pas ce soir... Smile

Par contre vous pouvez mettre à la suite ce que vous trouverez des rapports Vulcain-Lune, ou d'autres questions éventuelles...
_________________
Anna L.


Last edited by Anna on Wed 15 Oct - 16:21 (2008); edited 1 time in total
Back to top
Visit poster’s website
RichardD


Offline

Joined: 07 Dec 2007
Posts: 309
Localisation: Lachine (Québec)

PostPosted: Sat 19 Jan - 16:42 (2008)    Post subject: Vulcain Reply with quote


Bonjour à tous   
 
Voici un petit condensé d'extrait de mon livre et qui discutte de la notion des "voiles".   
 
 
Les voiles ésotériques   
    
Ce qu’on appelle la « réalité » est par définition multidimensionnel. Elle inclut l’univers matériel, la partie que nous percevons, et donc qui nous est « dé-voilé », aussi bien que la partie que nous ne percevons pas, et qui nous est encore « voilé ». Ce qui nous est également « voilé », ce sont les constituantes des univers subtils.   
    
Le « voile » correspond à la limite qui sépare ces deux univers, et donc à la limite de l’expansion de notre conscience. Par principe, à chaque fois que l’on découvre un astre qui nous permet de reculer la frontière connue de notre système solaire… un voile tombe, nous permettant de découvrir ce qu’il cachait… et bien sûr, notre conscience se retrouve une fois de plus limité, mais cette fois-ci par un nouveau voile.   
    
Il y a quatre cents ans à peine, la connaissance « exotérique » du système solaire était très restreinte, puisqu’elle se limitait à l’observation des objets visibles à l’œil nu. Ces astres perceptibles couvraient à cette époque tous les aspects de la réalité physique s’étant manifestée à la conscience de l’Être humain.   
On sait aujourd’hui que notre environnement planétaire et galactique contient une quantité infinie d’astres et d’éléments cosmiques « imperceptibles » à l’oeil nu, représentant certaines des dimensions et des énergies subjectives perçues par l’Être humain. Ces énergies subtiles furent compensées en astrologie par l’attribution de ces énergies au Soleil ou à la Lune, d’où la création des « voiles » dits « ésotériques ».   
    
On peut donc affirmer que c’est à travers l’observation des cieux que l’homme scientifique tente de rétablir cette relation avec la totalité de la réalité matérielle. Depuis que Galilée* a pointé en 1609 sa lunette d'approche sur la Lune, notre perception de notre système planétaire et de son environnement galactique n’a cessé d'évoluer, nous DÉVOILANT ce que nous ne pouvions percevoir à l’œil nu.   
    
Dans un tel contexte, on peut percevoir que ce sont les découvertes faites par nos scientifiques, parallèlement dans les domaines de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, qui nous permirent de repousser graduellement la limite du « voile ». C’est ce phénomène qu’on peut associer à la notion de « l’expansion de notre conscience » lui même relié au processus de l’évolution de la Connaissance de notre environnement ( voir le Plan Divin inscrit dans le calendrier maya).   
    
De plus, puisque notre âme en incarnation est assujettie au temps linéaire, c’est la séquence des découvertes des différentes composantes de notre « système solaire », et, parallèlement, du cosmos environnant, qui nous permet de comprendre la dimension humaine des expériences de croissance de l’Être humain.   
    
Ainsi, de dévoilement en dévoilement nous redéfinissons par analogie notre rapport avec la puissance divine et avec nous-mêmes. C’est l’évolution des connaissances « exotériques » qui viendront graduellement confirmer les connaissances « ésotériques ». Inversement, la connaissance « ésotérique » guidera la recherche scientifique, comme elle l’a d’ailleurs toujours faite, même si c’était parfois à son insu, dans son rôle, d’approfondir les propriétés de notre environnement matérielles.   
    
Après la découverte de l’astéroïde Vesta, il se produisit une pause de 38 ans avant la découverte de l’astéroïde suivant. Ainsi, durant cette courte période de 6 ans s’étendant entre 1801 et 1807, il s’était manifesté à la conscience collective uniquement un quatuor de quatre déesses : Cérès, Pallas, Junon et Vesta. On constate que c’est en 1828, alors que Cérès venait de compléter son 6e cycle orbital depuis sa découverte, qu’apparut le mot « ésotérisme » sous la plume d’un érudit luthérien alsacien, Jacques Matter.   
    
Jérome Rousse-Lacordaire, mentionne dans un article sur l’ésotérisme occidental, que la « forme de la pensée » ésotérique est constituée de quatre caractéristiques essentielles, que j’associe à l’essence de chacune des déesses.   
    
La première caractéristique, que j’associe à l’essence de Junon, est la théorie des correspondances qui postule une interdépendance universelle, réelle et symbolique, de différents degrés de la réalité; la seconde, que j’associe à l’essence de Cérès, est l’idée que la Nature est vivante, c’est-à-dire qu’elle est animée par un réseau de forces qui peuvent être connues et utilisées ; la troisième, que j’associe à l’essence de Pallas, est la présence en l’homme d’une faculté particulière, « l’imagination », qui permet de lire et de gravir les médiations de degrés hiérarchisés du cosmos ; enfin, la quatrième, que j’associe à l’essence de Vesta, est la transmutation, par la voie d’une expérience réelle, spirituelle et intérieure des objets faisant partie de notre connaissance « globale », qu’opère sur un sujet la connaissance illuminative. C’est également cette dernière forme, qui, jointe aux trois autres composantes, donne à cet ensemble « inséparable » sa coloration littéralement ésotérique.   
    
Il est difficile de passer au côté du fait que Cérès, ou son homologue grec Déméter est relié au processus initiatique de révélation ou de dévoilement des Grands Mystères qui se déroulait à Éleusis. Ces dévoilements traitaient des secrets du monde inférieur et des cycles de la réincarnation, de la succession des saisons, de la marche du soleil et de l’évolution des astres. Ce qui constitue les champs d’applications de l’ésotérisme occidental.   
    
Si ces rituels initiatiques de dévoilement existaient, c’est qu’une grande partie de la « réalité » était voilée à la conscience collective. C’est d’ailleurs l’une des qualités qu’on pourrait attribuer au mot « ésotérique », c’est-à-dire d’avoir la capacité d’utiliser une réalité concrète pour masquer une réalité abstraite, qui, elle, trouve ses racines dans l’inconscient personnel et collectif, ainsi que dans l’absolu. C’est le concept des voiles ésotériques qui sont suspendues entre le conscient et l’inconscient, et qui servent de limite entre les connaissances de la réalité qui nous furent révéler, ou « exotériques », et les connaissances « ésotériques » de la réalité qui sont connues intuitivement par notre âme, mais dissimulées à sa conscience. Puisqu’on ressent ces connaissances par l’entremise de notre âme, elles nous seront graduellement retransmises au fur et à mesure que le processus d’évolution et d’expansion de la conscience de l’âme humaine éliminera les « voiles ».   
    
Chaque être humain dispose de la faculté d’entrer en contact avec des réalités suprasensibles, c’est ce qu’on appelle l’intuition et qui est, à mon avis, associé principalement à l’essence de Neptune. C’est le développement de cette capacité qui nous autorise à ouvrir le voile qui sépare le conscient de l’inconscient, nous permettant ainsi de pénétrer dans les deux dimensions simultanément. Mais, lors du retour de l’âme dans la réalité physique, le voile de l’inconscience se referme, ne laissant planer dans la conscience de l’Être humain qu’un sentiment plus ou moins vague de la « réalité » cachée.   
    
L’essence de tous ces astres « invisibles », qui sont là attendant patiemment qu’on les découvrent, étaient, et sont encore aujourd’hui pour tous ceux qui ne sont pas encore découverts, attribués soit au Soleil, soit à la Lune ou aux autres astres qui sont maintenant « connus ». Ce besoin de compenser ces trous dans notre conscience et générer par notre âme, qui elle est consciente du TouT. Ainsi, l’une de ces fonctions est de maintenir l’harmonie céleste entre le dévoiler et le voiler, et de conserver intact le concept du Cosmos. (Les Grecs voient dans le Kosmos un ensemble harmonieux et clos sur lui-même).   
    
C’est ainsi que c’est créé au niveau de la conscience collective des traces énergétiques « mentales » véhiculant les perceptions intuitives de certains occultistes, mais accolé à une image solaire, lunaire ou planétaire, correspondant en partie aux voiles ésotériques mentionnés dans l’enseignement des maîtres.   
    
Ce sont les deux luminaires qui servent principalement de lien entre la réalité subtile et la réalité consciente. Ainsi, on retrouve dans les écrits d’Alice A. Bailey plusieurs références à ces voiles ésotériques alors que le Soleil et la Lune servent simultanément de voile à Uranus, Neptune et Vulcain.   
    
Mais, en plus de ces voiles, je crois que l’ensemble des énergies « subtiles » émanant de la totalité des composantes du macrocosme fut « pressenti » et greffé aux différents objets célestes connus de la conscience humaine aux différentes époques. Ainsi, on peut constater que la Lune et Vénus voilaient conjointement l’essence des astéroïdes de la ceinture principale qui sont très fortement associés a la nature féminine. Mais, la Lune nous voilait également les astéroïdes du disque de Edgeworth-Kuiper, qui, eux, sont très fortement associés à notre intuition. Le rôle de la Lune est de capter et de nous retransmettre ces énergies subtiles, et ce, après nous avoir accolé psychiquement de la « matière ». Ce qui nous permettra éventuellement de percevoir leurs formes qui se « manifesteront » à notre conscience soit par rêve ou physiquement. (Éventuellement, notre conscience va évoluer sur un autre niveau, à ce moment on sera en mesure d’utiliser d’autres outils de perception… ce qui nous permettra de percevoir les constituantes d’un autre niveau de réalité)   
    
Ainsi, à chacun des dévoilements, on a l’occasion de faire une certaine forme de décrassage et de ménage au niveau de notre conscience. D’une part, par l’intégration de l’essence de ce nouvel astre, nous serons en mesure de préciser graduellement l’image énergétique « mentale » qu’on avait remisé dans notre inconscient collectif, et qui fut créé à partir des perceptions intuitives de la collectivité humaine, et d’autre part, il nous permettra de libérer l’astre porteur du voile de cette part d’essence « intuitive » qui lui fut accolé, et qui obscurcissait ça vraie nature.   
    
À mon avis, le cas de Pluton en est un très bon exemple, puisqu’avant qu’on découvre les astres constituant le disque de Edgeworth-Kuiper, notre conscience accolait toute les essences de ces astres à son porte-étendard, Pluton. Le même phénomène existe avec Sedna, qui est présentement le porte-étendard des constituantes du nuage de Oort, soit les corps cométaires. ( À noter le lien entre Sedna et les comètes … alors que pour une comète c’est sa queue, sa chevelure, qui est l’élément le plus prédominant, et que dans le mythe de Sedna, la déesse aime se faire peigner).   
    
C’est sommaire, mais je vais étoffer ce bref condensé émanant de certaines parties de mon livre … et éventuellement le mettre sur le site de La Lyre du Québec.   
RichardD
    
 

_________________
Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme.

Rabelais


Last edited by RichardD on Sat 2 Jan - 22:13 (2010); edited 1 time in total
Back to top
Visit poster’s website
Anna


Offline

Joined: 10 Nov 2007
Posts: 703
Localisation: Paris

PostPosted: Sat 19 Jan - 21:36 (2008)    Post subject: Vulcain Reply with quote

Bonsoir à tous,

Merci Richard pour ces explications qui résument ce qu'est la notion de voile, et qui en donnent divers exemples.

Ce qui m'intéresse c'est pourquoi la Lune voile Vulcain, c'est à dire pourquoi c'est la Lune qui voile la planète Vulcain et pas le Soleil (comme il est dit quelque fois aussi chez AAB) et en quoi la situation est différente ? Seuls le soleil et la Lune semblent pouvoir voiler quelque chose à une exception près.
Qu'est que ça change que ce soit la Lune ? et quel sens cela revêt ?

Ce que l'on sait de la Lune en astro classique, c'est qu'elle est porteuse de vie, dispensatrice de nourriture... En tant que symbole de la maternité ou de la naissance.
Elle a des connexions également avec la production de formes et d'images, comme lorsque l'on dit qu'elle est "exaltée en Taureau" on souligne le pouvoir d'imagination (de creéer des images d'abord dans sa tête, mais pour les artistes, la possibilité de les projeter ou de les faire voir à d'autres en les rendant conrètes : en peignant, en dessinant, en sculptant...).

On dit aussi en astro classique que la Lune est l'un des "petits significateurs du temps" (l'autre étant saturne, le grand temps, le long-temps), et ce rapport au temps, permet de faire un rapprochement direct avec le passé, (d'où le fait que ce soient les noeuds "lunaires" qui soient utilisés en astrologie karmique, plutôt que des noeuds mercuriens, vénusiens ou d'autres.


Les conceptions de l'astrologie ésotérique, ne renient pas ces définitions communes et partagées, mais soulignent que cette image-lune, ces définitions mêmes et ce à quoi elles renvoient masquent fondamentalement une autre vérité considérée comme ésotérique.
Lorsqu'on est concentré sur la Lune naissance et porteuse de vie et que cela structure notre compréhension, on peut considérer que c'est parfait et que c'est très bien. Et ça l'est.

Vous avez eu tout un petit débat sur "la vie et la mort". Il est au coeur de ce que j'ai compris de la dimension lunaire en astrologie ésotérique. Je ressentais à vous lire que la façon d'utiliser les mêmes mots pour désigner des réalités diamétralement opposées mais complémentaires venaient d'une différence de positionnement pour "observer la question"...
Mais si souvenez vous "la vie locataire de la mort". Soit dit en passant j'ai une Lune en maison VIII et si on considère que la lune est "la vie" et la maison VIII, la mort, la vie devrait être pour moi en effet "locataire de la mort" du moins au sens purement astrologique puisque la Lune est locataire de la VIII... Wink

En astro éso, pour autant que j'aie bien compris, la Lune capte et densifie à l'extrême l'énergie. Elle est le symbole d'une énergie et de l'esprit "à son point le plus bas".
Pour "naître" ici, nous avons donc besoin de ce processus lunaire qui consiste à se vêtir de corps subtils et d'un corps physique.

La Lune semble n'être le voile de Vulcain que lorsqu'elle est dans son rôle de "régent ésotérique de la Vierge". J'imagine qu'il faut comprendre que le "régent caché" de la Vierge serait Vulcain.
Cela ne signifie pas pour autant qu'il faille abandonner la Lune en thème, car actuellement Vulcain est toujours éthérique, toujours caché, ce qui n'est par contre pas le cas de d'Uranus, et de Neptune qu'elle voile également mais dans "un autre cadre", ou plutôt dans le cadre d'une autre compréhension qui doit se rapporter à mon avis à la véritable nature de ces deux planètes et leur véritable "fonction" sur le plan ésotérique.

Si Vulcain est lié à une forme d'énergie forte (il véhicule tout de même l'énergie du R1), le simple fait que la Lune le masque, signifie que nous ne sommes pas prêts collectivement parlant à manipuler sans danger une telle énergie, et qu'en attendant, nous fonctionnons avec celle qui est propre à la Lune, la 4e, de l'Harmonie par le Conflit.

Je vois dans notre incapacité à manifester volonté et pouvoir sans brutalité, sans tyrannie, sans excès despotiques, la simple marque de l'énergie 4 non clarifiée.

La Lune est un bon voile car c'est un réflecteur de lumière, (tout le monde le sait qu'elle ne brille pas mais réfléchit les rayons du soleil), mais elle courbe, capte et plie l'énergie pour la faire tenir dans les petites dimensions de notre corps physique. La Lune est la "prison de l'âme" pour les ésotéristes comme la lampe est à la fois la maison et la prison du génie qu'y si trouve, relié, attaché, entravé.
Ce que nous appelons "mort" est une libération d'énergie du point de vue subtil.

Je pense que la Lune en se tenant bien droite pour exprimer le principe de "vie" (naissance en incarnation) tel que tout le monde le conçoit, cache l'idée et l'énergie que Vulcain représente, masque une autre réalité pour laquelle, nous ne serions pas exactement prêts.

Il y a derrière chaque levée de voile, une autre conscience, une autre compréhension de ce que nous pensons être "la vie", la nourriture, l'amour maternel, "le passé".

L'amour maternel peut cacher que l'amour peut être universel et non pas être réservé à des proches qui nous sont attachés (Lune-Neptune ?).
L'omni présence du temps, du passé ou la nostalgie peuvent nous cacher que nous créons sans arrêt notre futur ou encore que le temps n'existe pas pour notre Grand Etre qui vit dans l'instantanéité et la simultanéité des expériences (Lune Uranus).

Il est comme vous le voyez, pour moi plus difficile d'essayer de "voir Vulcain" (encore que je l'aie vu deux fois en rêve et sous des aspects hélas différents) car il est encore "caché" au contraire des deux autres planètes qui peuvent nous laisser - peut être plus de latitude.

En tant que producteur d'images qui tendent à se densifier, la lune est une sorte de "facteur cristallisant" un peu comme on conçoit Saturne en astro classique. Les ésotéristes soulignent simplement le danger qu'il y a à rester attaché ou prisonnier du monde du mirage, ou du monde des images (qu'ils appellent l'Astral) sans aucune guidance supérieure pour s'orienter.

Elle n'est donc ni bonne ni mauvaise, il s'agit juste de comprendre qu'elle est un densificateur et un cristallisateur, un condensateur d'énergie. Mais tout ce qui est capturé n'est plus libre.
Il y a chez certains peut être la nostalgie (justement lunaire) d'un non temps où ils étaient libres et non contraints... mais où peut être leur monde n'évoluait plus.

Il semble que dans le monde spirituel, la vraie "mort" soit le statisme...

Ceci n'est que ma réflexion sauvage et solitaire et non l'énoncé d'une orthodoxie, je le souligne pour Lorrie qui attend mes "cours". Wink
_________________
Anna L.
Back to top
Visit poster’s website
Lorrie


Offline

Joined: 08 Nov 2007
Posts: 804
Localisation: France

PostPosted: Sun 20 Jan - 21:17 (2008)    Post subject: Vulcain Reply with quote

Merci Richard et Anna !

Je vous ai lu avec attention, mais ceci est tout nouveau.

Richard, tu dis :

Chaque être humain dispose de la faculté d’entrer en contact avec des réalités suprasensibles, c’est ce qu’on appelle l’intuition et qui est, à mon avis, associé principalement à l’essence de Neptune. C’est le développement de cette capacité qui nous autorise à ouvrir le voile qui sépare le conscient de l’inconscient, nous permettant ainsi de pénétrer dans les deux dimensions simultanément. Mais, lors du retour de l’âme dans la réalité physique, le voile de l’inconscience se referme, ne laissant planer dans la conscience de l’Être humain qu’un sentiment plus ou moins vague de la « réalité » cachée.  


Faudrait-il donc comprendre ce que capte Neptune natal, ses aspects en exotérique ?
Et étudier Vulcain en sidéral ?

Personnellement, j'ai Vulcain sidéral fin Vierge (régent en Vierge ?) conjoint à 2° quelques minutes au Soleil Balance...
Vulcain de rayon 1 conj Soleil : cela a forcément son utilité, non ?

Anna, tu dis :

En tant que producteur d'images qui tendent à se densifier, la lune est une sorte de "facteur cristallisant" un peu comme on conçoit Saturne en astro classique. Les ésotéristes soulignent simplement le danger qu'il y a à rester attaché ou prisonnier du monde du mirage, ou du monde des images (qu'ils appellent l'Astral) sans aucune guidance supérieure pour s'orienter.


Justement, la Lune n'est -elle pas le réceptacle "inconscient" de nos rêves, de la nuit ?
Si nous avons la faculté de nous souvenir de certains rêves, incarnant nous-mêmes avec d'autres gens, ne pouvons-nous pas en conclure qu'il y a un symbole qui nous serait "offert" ?

Bien à vous, sur ce difficile sujet,

Lorrie.
_________________
"La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps... elle est à l'âme ce que l'instinct est au corps."
Rousseau, Émile, IV.


Last edited by Lorrie on Wed 15 Oct - 18:51 (2008); edited 1 time in total
Back to top
RichardD


Offline

Joined: 07 Dec 2007
Posts: 309
Localisation: Lachine (Québec)

PostPosted: Sun 20 Jan - 21:30 (2008)    Post subject: Vulcain Reply with quote

Bonjour à tous      
  
Lorrie, tu demande       
  
Faudrait-il donc comprendre ce que capte Neptune natal, ses aspects en exotérique ? Et étudier Vulcain en sidéral ?  
  
  
À mon avis, la sensibilité d'un astre est fonction de ses relations, et donc aspects, avec les autres éléments du thème... ce qui n'a rien à voir avec le fait de l'examiner en tropical ou en sidéral.      
  
Dans le cas de Neptune, il faut examiner avec quels astres elle est en relation ... évidemment un aspect serré avec la Lune ou le Soleil vient aiguiser la fonction neptunienne.   
     
Par exemple, ma collaboratrice, Guylaine Côté, a cette capacité de discuter en direct ( lumière direct du soleil) avec ses guides, elle a dans son thème Neptune quinconce croissant exact son Soleil Bélier ... qui lui vient illuminer son Mercure, Éris et Noeud Sud .. tous ça en Bélier. La présence du Noeud Sud indique que cette capacité fait partie des qualités qu'elle a amenées avec elle dans sa présente incarnation... et qu'elle a développées toute au long de ces nombreuses incarnations... pour atteindre une forme de maitrise.   
  
Dans mon cas, j'ai un grand trigone Neptune, Vénus et Lune ... je ne discutte pas en direct avec mes guides, pour moi c'est plus long, car le chemin de la lumière est lunaire ... et c'est souvent par des images, des rêves, des lectures ( besoin de concret pour matérialiser le flou neptunien) ... Vénus dans son contexte Taureau.   
  
RichardD
  

_________________
Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme.

Rabelais
Back to top
Visit poster’s website
Lorrie


Offline

Joined: 08 Nov 2007
Posts: 804
Localisation: France

PostPosted: Mon 21 Jan - 17:12 (2008)    Post subject: Vulcain Reply with quote

Bonjour à tous,

Hello Richard,

Merci de ta réponse :

En regardant mon Neptune exotérique en Scorpion (Toute une génération possède ce Neptune sextil à Pluton Vierge... rien de remarquable, là), je vois vien qu'il est pîle sur ma Porte Invisible (à 0°12' !), en VI Scorpion.
Mais aucun aspect aux luminaires... (il est à 161° de la Lune et à 37° du Soleil)
Rien non plus par rapport aux Noeuds Lunaires.
Seulement un trigone exact à l'astéroïde "Karma" qui est à 9°et demi des Poissons, mais dont on n'a pas encore parlé ici.
Neptune fait aussi un quinconce croissant à Eris situé à 10°04 Bélier... mais là encore, non relayé par les Noeuds, les luminaires ou Mercure, ce sont des aspects générationnels...

Reste que la P Invisible sur Neptune : peu de chose en vérité, concernant Neptune !

Si j'examine ma Lune à 21°35 Bélier, celle-ci est plus "loquace" :
Sans aspecter Neptune, elle est au trigone croissant de l'amas Lilith, NNord, Uranus en IV : maison symboliquement rattachée à la Lune et au Cancer.
Et je passe sur ses autres aspects à foison, dans tout le thème, puisque ne concernant pas les vecteurs de clairvoyance pré-cités...

Par contre, je confirme bien la conjonction à presque 3° d'orbe entre Vulcain exotérique à 29°27 Vierge et le Soleil à 2°31 Balance : que veulent dire ces deux-là ? (en V) Et Pandore est au milieu d'eux...
Quel régal.

J'ajoute que ce sont les rêves, chez moi, lorseque je me décide fermement à me les rappeler... qui mêlent des personnes connues en relation avec moi, dans des situations complètement nouvelles.

Ce trigone "triple" de ma Lune au trio en IV fin Lion sur l'Etoile de Régulus (!) et sextil NS indiquerait bien un potentiel en état de "latence", non ?
Mais Neptune n'est pas là pour se joindre à eux.

Merci Richard d'avoir pris le temps de m'expliquer par quel transfert d'energie planétaire, "les Guides" correspondent avec certains humains.

Bien à vous,

Lorrie.
_________________
"La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps... elle est à l'âme ce que l'instinct est au corps."
Rousseau, Émile, IV.
Back to top
cuicui


Offline

Joined: 09 Nov 2009
Posts: 139
Localisation: nancy

PostPosted: Wed 30 Dec - 14:44 (2009)    Post subject: Vulcain Reply with quote

bonjour

je pense que vulcain existe mais qu'il n'est pas visible avec des yeux terrestres humains de 3eme dimension, qu'il n'a pas de corps physique comme la terre mais qu'il n'a qu'un corps etherique qui nous empeche de le voir, du coup les satellites ne peuvent pas le detecter enfin je peux me tromper c'est juste une idée comme ca je vois pas d'autres explications Idea Exclamation  ca rejoint ce que dit anna en quelque sorte

je me souviens que une fois lors d'une pleine lune conjointe à mars j'etais sorti (endormi) et je me suis dirigé sur mon balcon en passant à travers la porte et j'avais la pleine lune juste en face de moi alors je m'etais envolé pour voir de pres et forcement à coté j'ai trouvé mars j'ai encore à l'esprit sa couleur rouge flamboyante en fait elle est encore plus belle quand on la voit avec ses yeux réels les couleurs sont plus rayonnantes enfin c'est vraiment super beau Razz  
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    insignis Forum Index -> Insignis -> Astrologie ésotérique All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island

Designed & images by Kooky