Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Les astéroïdes "relais"
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    insignis Index du Forum -> Insignis -> Les astéroïdes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 09:20 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Coucou à tous, je réfléchis en ce moment sur les astéroïdes "relais", ceux dont l'orbite se balade entre deux ou trois planètes, du type Chiron, qui relie Saturne à Uranus. Je ne sais pas du tout combien il y en a, et j'ignore donc s'il est possible de les recenser.

Mais j'essaie ! Et si vous pensez à un de ces petits astres, je vous en prie, intervenez… Wink

Il y a donc d'abord me semble-t-il un certain nombre d'astéroïdes de la classe des centaures. Par exemple :
Asbolus : Jupiter – Neptune
Chiron : Saturne - Uranus.
Pholus : Saturne - Neptune
Nessus : Saturne – Puton
Hylonome : Uranus – Neptune
Cyllarus : Uranus – Pluton
Amycus : Uranus – Pluton
 
On a aussi les damocloïdes : 
Damocles : Mars – Uranus
Dioretsa : Mars – Pluton/Quaoar
 
Et
Typhon : Uranus – Eris
Ceto : Uranus – Sedna


Y en a-t-il d'autres ?



Sedna elle- même pourrait entrer dans cette catégorie des astres relais…



Il me semble intéressant de vérifier où sont ces astres dans les thèmes de naissance, car leur position peut parfois souligner quelque chose d'important. Par exemple, si Chiron est en aspect avec Uranus ou Saturne, ou si Typhon aspecte Uranus ou Sedna, cela me semble pouvoir apporter des informations éclairantes.
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 09:20 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BLANDINE


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 187
Localisation: Hautes Alpes

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 10:51 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Merci Marie Laure,

Je vais tester ces derniers sur mon thème......... et si qqc s'en dégage, je le signalerai

Orcus, conjoint soleil en 1 en cancer - j'ai lu que les gaulois le surnommé DIS PATER (Père des richesses) - il a souvent été assimilé à Pluton
degré sabian : un chercheur plongé dans un traité très ancien étudie un mandala placé devant lui
==> on dirait bien mon engouement pour l'astro et tous les vieux bouquins que j'achète par ci par là

NN, astéroide de mon père, typhon,sedna, ceto TOUS conjoints : il n'y a pas de mystère

en 9, damoclès et pholus sur ma lune natale en verseau : là encore, je ne suis point surprise

Bonne journée,

NB : en matière d'épanouissement personnel, je place l'astéroide THALIA (23) - pour ma part, il est conjoint au NN et actuellement conjoint uranus en transit sur ma 10 - et cela correspond tout à fait (je m'épanouis dans la réorientation que j'ai donné à ma vie de manière assez spontanée, un tournant à 360°)
_________________
« Dieu et la Nature ne font rien en vain. » Aristote
Revenir en haut
Jacline


Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2008
Messages: 187
Localisation: Mayenne

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 17:53 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Je ne vais peut-être pas tout à fait être ds le sujet mais, Blandine, que tu dises tes Lune et Damoclès cjt m'interpelle.
Moi, j'ai une opposition des deux. Or j'ai des souvenirs d'une importance majeure dans ma vie qui sont en lien avec cette opposition. Avant de reconnaître qu'il y avait du Damoclès la dessous (ou dessus) j'avais appelé cela un sentiment de "trop tôt". Il y a eu panique aussi et Pan était de la partie...
Aurais-tu eu ce genre de sentiment ? Ou un sentiment d'urgence ? Qq chose de suspendu
(suspens) ?
Mis à part que rentrer dans un profession comme tes parents souhaitaient c'était un peu tôt par rapport à tes souhaits d'études.
Jacline

_________________
"Marcheur, il n'est pas de chemin,
Mais des sillages sur la mer." Antonio Machado
Revenir en haut
BLANDINE


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 187
Localisation: Hautes Alpes

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 18:09 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Bonsoir Jacline,

En effet, à 15 ans, je rêvais d'être enseignante. je crois, oui qu'il était trop tôt et aussi trop honéreux de me payer de telles études. j'ai tout de même réalisé mon rêve à 34 ans pour le cesser à 38 car, finalement, mon rêve ne me correspondait pas ! Transmettre, aider, guider, c'est moi ; subir et pratiquer l'autorité : c'est pas moi....

A l'époque, il était surtout urgent que je m'échappe de ce monde "fermé" que je détestais - Damoclès et lune conjoints (ma mère est une brave femme mais , je lui ai servi de mère depuis ma tendre enfance) alors je crois que cette épée damoclès était là. A 43 ans, cela ne me pèse plus et je m'occupe d'elle avec tendresse. Ce n'est pas elle qui me prend ds ses bras, c'est moi....

peut-être est-ce là ce sentiment d'urgence...

Merci pour cet échange, Blandine
_________________
« Dieu et la Nature ne font rien en vain. » Aristote
Revenir en haut
Anna


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 704
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 19:18 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Bonsoir à toutes,

Laure-Marie,
je la fais disciplinée !
Sur le plan du strict relevé de positions, j'ai :

Arrow Asbolus (5° du Lion) en trigone assez juste à ma conjonction Jupiter-Neptune (5°-2° Sagittaire).
Arrow Chiron (10° Bélier) en opposition presque exacte à Uranus, un novile un peu large à Saturne (42°)
Arrow Pholus (2° Poissons) en carré exact avec Neptune, au double novile de Saturne (80°)
Arrow Nessus (16° Gémeaux) : aucun aspect exact répertorié, même un képlerien... avec Saturne ou Pluton
Arrow Hylonome (24° Gémeaux), tridécile à Uranus (108°, -1), pas d'aspect à Neptune
Arrow Cyllarus (21° Sagittaire), carré large à Pluton (-6), quintile (72°) à Uranus
Arrow Amycus (1° Gémeaux), trigone dissocié Pluton (-3), pas d'aspect à Uranus

Arrow Damoclès (21° Verseau), semi sextile Mars, pas d'aspect à Uranus
Arrow Dioretsa (1° Bélier) quintile un peu court à Mars (-2), opposition à Pluton (-3), quinconce Quaoar

Arrow Typhon (2° Taureau) aucun aspect à Uranus ou Eris
Arrow Ceto (16° Taureau) biquintile à Uranus (+1), pas d'aspect à Sedna
_________________
Anna L.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 21:25 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Pour ce que je comprends de ces "astéroïdes relais", on peut les interpréter comme des transmetteurs d'énergie, je veux dire, ils transmettent d'une planète à l'autre peut-être d'ailleurs en adaptant le taux vibratoire d'une planète - ou d'un plan - à un autre.

Par exemple, Typhon, en tant que "passeur" d'Eris à Uranus, peut sans doute être interprété comme un astre qui recueille les messages d'Eris - les pensées semences - pour les transmuter jusqu'à Uranus, jusqu'au plan du corps mental abstrait. Imaginons un thème où Thyphon serait au mi point d'un trigone Eris-Uranus, sextile à l'un comme à l'autre, ou bien conjoint à Eris et sextile à Uranus,ça nous donnerait une antenne uranienne qui reçoit l'énergie d'Eris via Typhon.

Le trigone d'Asbolus à la conjonction Jupiter-Neptune dans ton thème, Anna, par exemple, ça me semble drôlement intéressant, c'est comme si Asbolus jouait pleinement son rôle, via le double trigone à Jupiter et à Neptune, pour à la fois discriminer et amplifier la conjonction Jupiter-Neptune, le passage du plan Neptune au plan Jupiter. Autrement dit pour faire le relais entre le corps astral supérieur - du niveau âme - et le corps mental concret du niveau personnalité.
Les deux sont conjoints dans ton thème, mais le trigone d'Asbolus, qui relie bien dans le ciel Jupiter et Neptune, doit certainement jouer un rôle pour donner toute son amplitude et son potentiel à cette conjonction.

Il faudrait étudier chacun des aspects que forment ces astéroïdes relais dans ton thème de la même manière.
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
RichardD


Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2007
Messages: 309
Localisation: Lachine (Québec)

MessagePosté le: Mar 18 Aoû - 04:03 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Bonjour à tous

Intéressant comme discussion!

À la base ma réflexion sur ce type d'astre qui se balade entre différentes orbites de notre système solaire... c'est qu'il est une sorte de médiateur entre les deux énergies que représentent les deux extrémités de son orbite. Étant un médiateur, il en résulte qu'effectivement il est le messager de l'un envers l'autre et vice et versa, puisqu'il est en mesure de "comprendre" la nature des deux astres qu'il côtoie par alternance.

Il en résulte, à mon avis, que l'astre qui sert de "pont" est dans son essence un "amalgame" de l'essence des deux astres d'extrémités, un hybride. C'est le cas de Chiron, par exemple.

Pour ajouter à la panoplie des astres aux orbites très excentriques, tout les membres des groupes des Apollo ~ Amor ~ Aten sont dans cette catégories. Selon leurs groupes, ils se baladent entre Mercure et le Soleil et vont jusqu'à la hauteur de Jupiter.

Les listes sont disponibles ici


pour le groupe des Atens : http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/Atens.html 
 
pour le groupe des Apollos : http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/Apollos.html ~ Icarus est très intéressant, car il se balade entre la ceinture principale d'astéroïdes et vient passer enter le Soleil et Mercure.

pour le groupe des Amors: http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/Amors.html ~ Eros est intéressant, car il est le premier astéroïde découvert en dehors de la ceinture principale. Il est donc le "prototype" des astres qui font la navette entre des orbites. À noter, l'essence d'Éros est une force d'attraction et d'union qui favorise le "mélange". Éros se balade entre la ceinture principale d'astéroïdes et vient passer entre la Terre et Mars.



_________________
Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme.

Rabelais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 19 Aoû - 08:46 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

J'avais zappé les Apollo, Amor et Aten, d'abord parce qu'il y en a un sacré paquet, et surtout parce que le "relais" entre les planètes proches du Soleil m'intéresse moins - choix que rien ne justifie sinon ma subjectivité ! Mais c'est vrai que je suis davantage intriguée par ce qui se transmet - via les astéroïdes relais - venant des planètes lointaines.

Je n'avais pas envisagé le fait que ces astéroïdes "pont" consistent en un "amalgame de l'essence des deux astres d'extrémités" comme tu le dis, Richard. En effet, cela éclaire considérablement leur lecture.

Mais du coup, certains semblent assez bizarres… 
Pholus par exemple, consistant en un "amalgame" de l'essence de Saturne et de l'essence de Neptune, ça ne me semble pas évident. Je m'intéresse à Pholus, qui est apparu, avec Quaoar, comme jouant - par les transits- sur mon idée d'aller l'installer à la campagne. Or, à la date où en principe je déménagerais, Pholus sera carré à mon Saturne natal et sextile à mon Neptune natal. La nature "double" de Pholus, là, comment jouerait-elle ? Que relierait-il de Saturne à Neptune, ou bien de Neptune à Saturne ? Je donne cet exemple parce qu'il est concret et parlant, mais la question est plus générale. Dans le cas d'un astéroïde-pont qui en natal serait relié par carré à une des planètes d'extrémité et par sextile à l'autre, par exemple, comment interpréter ce qui se passe ?

Le cas d'Anna avec Asbolus est différent : Asbolus forme un trigone avec les deux planètes d'extrémité. Il manifeste en quelque sorte, dans le signe et la Maison où il est dans le thème d'Anna, l'harmonisation de l'essence de Jupiter et de celle de Neptune - et la concrétisation sans doute de cette harmonie.
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
Anna


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 704
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 19 Aoû - 19:54 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Bonsoir à tous,
Laure-Marie,

J'avoue que je raisonne sur Pholus avec les souvenir de l'article de Robert von Heeren... Or je n'ai pas souvenance qu'il se contente d'amalgamer les significations des deux planètes entre lesquelles il orbite... mais de marquer les étapes en montrant que ce pouvait être un Pholus-Saturne, un Pholus-Uranus ou un Pholus-Neptune...

Si je devais trouver des pistes,
Arrow j'observerais déjà ton Pholus natal. Pour voir comment il s'entend avec les trois planètes susdites à la base. Il y a un sesquicarré à Saturne et un quinconce à Uranus et ces deux aspects sont étroits.
Pour Neptune il y a à peu près 102°.
De cela je remarquerais que les challenges les plus importants et délicats sont donc posés par le parcours de Pholus vers Saturne, puis vers Uranus.

Je peux relever que lors du transit qui t'intéresse, la tension se renouvelle entre Pholus et Saturne. La relation à Neptune devrait se vivre de façon plus naturelle, plus évidente ou plus inconsciente si l'esprit est entièrement préoccupé par le défi du carré...

Selon la définition de R.v.H. Pholus s'ocuppe de faire devenir matériels des contenus inconscients ou des parties de nous-mêmes qui ne sont pas encore révélées et expérimentées.
Peut-être que ce déménagement est "simplement" l'occasion de "concrétiser" (Saturne), un vieux rêve (Neptune) et que le carré nous parle du chemin que tu devras parcourir pour y parvenir ?

J'ai déjà dit dans la branche qui lui est consacrée combien je trouve un côté "uranien" à Pholus dans le style précipité, hyper-rapide qu'il a de nous mettre devant ces occasions de concrétisation, et faisant qu'on a un peu l'idée qu'on ne sait plus où donner de la tête ni si on va s'en sortir entier...

Arrow pour le transit, je serai également intéressée de voir dans l'espace avec un visualisateur à orbites, où en est Pholus ces derniers temps par rapport aux 3 planètes sur lesquelles il "surfe". Peut-être que ça  peut apporter un éclairage...

Selon le site du Centaur Research Project, il se trouve héliocentriquement, peu après le premier tiers de l'espace séparant l'orbite d'Uranus à Neptune vers qui il se rend.
Ceci ne m'éclaire pas tant Very Happy . RvH le fait fonctionner de façon fort logique dans le sens Neptune ->Saturne mais actuellement le centaure navigue dans le sens Saturne -> Neptune. Serait-ce ce qui a été évoqué précédemment : l'exctraction d'une vie trop ancrée dans la matérialité, le désir de se rapprocher d'un état plus "spirituel" (de n'être point limité ou empêché par la ville) ? Je ne sais.
_________________
Anna L.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 20 Aoû - 08:29 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Anna, grâce à ta remarque sur l'endroit du parcours de Pholus, j'intègre enfin concrètement comme on peut analyser ces astéroïdes "pont" - surtout ceux qui sont éloignés et ont une orbite qui relie deux planètes très distantes l'une de l'autre.

Je te fais part de mes réflexions à partir de Pholus et de mon thème natal, mais le raisonnement est me semble-t-il valable pour tous les astéroïdes relais de ce type - et évidemment à partir de tous les thèmes de naissance.

Donc, en natal, Pholus est sexqui-carré Saturne, quinconce Uranus, et double septile de Neptune. (Septile : 51°40, double septile : 103°20, la distance Pholus-Neptune dans mon thème natal est de 103°05). Relation fort délicate avec Saturne, plus facile avec Uranus, et bonne avec Neptune.

Personnellement, j'analyse les septiles et double septiles comme étant toujours positifs. C'est même à mes yeux, l'aspect le plus favorable de tous, car, en astro karmique, il souligne que la relation entre les deux planètes a atteint sont point le plus harmonieux possible. Quand je trouve ces aspects dans les thèmes - et ils sont rares car je ne les prends que s'ils sont exacts à 30 secondes d'orbe maximum - c'est toujours à mes yeux un point très important, car cela signifie que dans les vies passées, la personne à harmonisé au maximum la dynamique entre les deux planètes en jeu. Très souvent, il y a au résultat un "don" particulier de la personne, pour la musique, la danse, ou… la fabrication de chapeau pour l'opéra (un cas que j'ai vu, avec un double septile Uranus-Vénus !). Le cas que j'ai vu avec le plus de septiles ou double septiles dans le thème, c'est Léonard de Vinci… Il en avait quatre me semble-t-il.

Avec Pholus-Neptune, je ne parlerais pas de don, Pholus est trop mystérieux encore à mes yeux. Mais en tout cas, une très bonne relation entre les deux.

Dans mon thème natal, on voit bien que Pholus est ami avec Neptune, copain tiède avec Uranus et en bisbille avec Saturne.

Or, et c'est là que l'analyse de la distance de l'astéroïde relais devient intéressante. Quand je suis née, Pholus était au maximum de sa distance : à la hauteur de l'orbite de Neptune. Ensuite, au fur et à mesure que ma vie se déroulait, il s'est rapproché. Et comme il chemine très lentement, ça a pris du temps ! Il était à la hauteur d'Uranus quand j'avais une trentaine d'années (moment d'ailleurs où j'ai divorcé et changé complètement de vie), puis à son plus près fin des années 80 (une période en effet où j'ai eu de très grosses difficultés, notamment en rapport avec l'accident de mon fils).
Puis, il a repris son parcours en direction de Neptune. Il a donc, comme tu le soulignes, passé Uranus actuellement, et il atteindra Neptune quand j'aurais… plus de 80 ans.

Ce qui m'a semblé intéressant, c'est que ce parcours de Pholus prend le temps d'une vie. C'est à mes yeux comme si il y avait là une programmation de "travail" à faire, pendant toute une incarnation. On pourrait appliquer ce raisonnement aux autres astéroïdes relais et pour tout le monde me semble-t-il.

Dans mon cas, étant donné la nature des aspects que forme Pholus, le constat est plus précis : Pholus part - à la naissance, suite aux incarnations passées - de Neptune, avec qui il a une bonne relation, prend une demi vie pour rejoindre Saturne avec qui il est en bisbille, puis repart. C'est comme si il y avait un "travail" majeur à faire au cours de cette incarnation concernant Saturne-Pholus. Ce qui confirme d'autres éléments de mon thème dont Saturne rétro en V.

Dernière remarque : en ce qui concerne ma vie, je note que quand Pholus rejoignait l'orbite d'une des planètes qu'il relie, ça c'est traduit à chaque fois par des événements de type uranien (divorce, grave accident d'un enfant) qui ont à chaque fois enclenché une modification profonde de mon destin. Cela rejoint l'interprétation que tu donnes de Pholus.

Le fait qu'en mars prochain, Pholus recommence à souligner le problème - en se plaçant au sextile de Neptune et au carré de Saturne - m'alerte, bien sûr. Et indique que cette histoire de déménagement met sans doute en jeu des choses très importantes.
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
BLANDINE


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 187
Localisation: Hautes Alpes

MessagePosté le: Jeu 20 Aoû - 15:42 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Bonjour à vous Tous,

Je me permets de m'insérer dans votre prose. En parlant de Pholus, en natal, il se positionne (dans mon thème) en 9 en verseau et en conjonction avec ma lune (orbe 2°)

trigone AS
trigone Mars
carré neptune

Il ne fait pas d'autres liens avec les planètes. Ce que j'ai pu observer en regardant les transits des années dites importantes (évènementielles)

Transit Saturne sur lune/pholus natal en 9 (divorce) - seul évènement négatif

Transit Pholus sur Mars natal en 5 (naissance de mon 1er fils)
Transit Mars sur Pholus/lune natal en 9 (naissance de mon 2e fils)
Transit NN sur Lune/Pholus natal (déménagement qui date d'un an - changer de cap)

Pholus travaille plutôt agréablement dans mon cas.
_________________
« Dieu et la Nature ne font rien en vain. » Aristote
Revenir en haut
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 20 Aoû - 16:59 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Blandine, Pholus ne fait pas d'aspects avec Uranus et Saturne dans ton thème ?
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
BLANDINE


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 187
Localisation: Hautes Alpes

MessagePosté le: Jeu 20 Aoû - 17:38 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

non aucun
_________________
« Dieu et la Nature ne font rien en vain. » Aristote
Revenir en haut
RichardD


Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2007
Messages: 309
Localisation: Lachine (Québec)

MessagePosté le: Jeu 20 Aoû - 23:37 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Bonjour à tous

Voici quelques observations sur Pholus traduit rapidement à partir de ce site

http://en.wikipedia.org/wiki/Pholus_(astrology)

quand Pholus est impliqué, tout commence par une perception vague (créée par Neptune) qui cause souvent des résultats concrets et tangibles (créés par Saturne);

l'énergie de Pholus a l'impression d'être une libération de pression, semblable au fait de secouer une bouteille de Pepsi un jour chaud et le fait de l'ouvrir rapidement. C'est juste que le truc continue à être expulsé. Un génie venant d'une bouteille est peut-être une meilleure métaphore, mais qui va aussi avec le sens de "matérialisation" ;

Pholus a comme qualité d'ouvrir la porte de l'infini. Selon la porte, qui peut ou peut ne pas être utile, ou sembler utile, mais c'est ce qu'il est ; et quand Pholus est devenu actif, il est nécessaire de sortir de la dénégation et de travailler consciemment avec son énergie;

Pholus a la propriété de nous libérer des situations, en nous ouvrant ainsi à de nouvelles possibilités et en nous faisant émerger dans de nouveaux états d'existence. C'est le Centaure des changements qui bougent vite, ou de transformations rapides, d'une manière caractéristique lancée par sa propre action. Quelque chose d'aussi simple que la curiosité ou une rencontre accidentelle peut initier la réaction en chaîne des événements. Une qualité d'expérience de Pholus est, "je ne l'aurais jamais fait si j'avais su dans quoi je me lançais, mais je suis heureux de l'avoir fait." Un petit geste qui cause quelque chose de grand, un projet mineur qui devient son travail de vie, une expérience qui permet d'amorcer notre propre vie, générant beaucoup de développements : tous sont des propriétés de Pholus;

"le catalyseur et le pourvoyeur d'un changement semblable à un effondrement et un tournant de notre vie";

Pholus est n'importe quoi qui implique trois générations, cherchez l'influence d'ancêtres;

Pholus, à cet égard, nous pointe des évènements qui appartiennent à la tribu entière, la propriété psychologique collective et les réponses de groupe aux situations.



J'avais noté la notion du "tournant dans notre vie" (associer à l'arcane n°10 de La Roue de Fortune) également avec Nessus... mais je pense que cette notion fait partie intégrante de l'essence de tous les Centaures, car du jour au lendemain leurs vies furent transformées radicalement par Héraclès (Hercule).

Voici ce que j'ai écrit sur ma page sur Nessus

http://www.lalyreduquebec.com/articles.php?lng=fr&pg=155

Le devin Astylos avait prédit à Nessus que sa mort (symbole d'une transformation radicale) était réservée à Héraclès.

Le destin se réalisa alors que les chemins de vie d’Héraclès, de Déjanire et de Nessus se croisèrent sur les rives d’un fleuve en crue. Les conséquences de cette rencontre ne furent pas uniquement funestes pour Nessus, mais également, plus tard, pour Héraclès et Déjanire.

L’astéroïde Nessus symbolise donc des rencontres que le destin nous a planifiées. Mais pas de banales rencontres, des rencontres qui vont transformer radicalement et en profondeur notre vie, et donc remodeler l'avenir des gens qui était présent lors de cette rencontre.


Il ne faut pas oublier une autre caractéristique astronomique des membres du groupe des Centaures, c'est que leurs parcours orbitaux sont très irréguliers... on est donc dans la notion d'INSTABILITÉ. C'est pour cette raison que j'avais nommé ce groupe les "surfeurs". Ils nous permettent de développer notre capacité à s'adapter rapidement aux changements, comme les surfeurs sur leurs planches qui doivent épouser la vague. On est donc ici dans des notions où la capacité à pouvoir analyser tranquillement une situation n'est plus de mise, on doit "ressentir" le changement et s'adapter rapidement, sinon c'est la plonge. On se doit d'utiliser notre "INTUITION"... une capacité que j'associe à Neptune.

Voir ici: http://www.lalyreduquebec.com/articles.php?lng=fr&pg=191
_________________
Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme.

Rabelais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 21 Aoû - 08:00 (2009)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais" Répondre en citant

Richard,
 
J’ai repéré quelques momens où Pholus était actif dans ma vie, et en ce qui concerne certains de ces moments, je peux confirmer ce que tu nous transmets.
 
J’ai repéré quatre des ces moments :
. Premier moment : c’est quand Pholus – qui dans mon thème natal est 31,745 ua du Soleil, soit pratiquement à son aphélie de 32,136 ua - a passé l’orbite d’Uranus dans son parcours de retour vers Saturne. J’ai alors décidé de divorcer.
 
. Deuxième moment : lors de l’accident de Yann, événement qui a eu évidemment des conséquences importantes sur ma vie. Pholus était alors à 8,728 ua, juste à son périhélie.
 
. Troisième moment : quand il était à nouveau 17,892 ua, au croisement de l’orbite d’Uranus sur son parcours d’éloignement, en mai 2003, j’ai démissionné de mon boulot de red chef, ce qui a aussi complètement transformé ma vie.
 
Ce qui est étrange, c’est que lors de ces trois moments où il s’est passé quelque chose d’important dans mon destin, Pholus ne faisait pas de transits remarquables par rapport à mon thème. Il semble qu’il ait davantage joué en « réveillant » les aspects qu’il fait en natal à Uranus (un quinconce) et Saturne (un sexqui-carré) au moment où il croisait l’orbite de ces planètes.
 
. Le quatrième moment est plus récent et est lié, lui, à un transit direct de Pholus par rapport à mon thème natal : c’était il y a quinze jours, avec le transit de Pholus sur ma Lune natale quand j’ai « croisé » une maison à louer à la campagne, ce qui, si je me décide à tenter l’aventure, va également transformer ma vie. En ce moment, Pholus est à 22,833 ua, il est donc en train de s’éloigner à nouveau vers son aphélie.
 
L’accident de Yann ne me semble pas entrer dans la catégorie des événements correspondant à ce qu’on dit de Pholus, mais il y avait bien d’autres indicateurs à ce moment là par rapport à mon thème natal.
 
Pour ce qui est de ma démission, c’est assez bizarre : quand j’ai accepté ce poste de red chef, je l’ai fait en me disant qu’un jour ce journal serait vendu, ce qui me donnerait la possibilité de démissionner dans de bonnes conditions financières, avec indemnités et chômage. J’avais la perception que cela arriverait un jour. Ce qui s’est passé au bout de neuf ans. C’est donc un événement pas vraiment imprévu et quand c’est arrivé, j’ai sauté sur cette occasion. Il y avait donc une perception vague, mais la concrétisation est intervenue beaucoup plus tard… Et comme j’étais préparée depuis longtemps à l’évenement, je n’ai pas eu à m’adapter ! En revanche, c’était vraiment un événement « donnant l’occasion de se libérer » et donnant accès à de nouvelles possibilités d’existence.
 
Mon divorce, lui, entre tout à fait dans la description que tu donnes. J’ai décidé de divorcer en une matinée ! Ce n’était pas du tout prévu, mais quand j’y ai tout à coup pensé, cela a été definitif. Je me souviens avoir vu – une visualisation tout ce qu’il y a de précis ! – un mur qui me barrait la route en train de s’écrouler, en laissant apparaître un immense paysage ouvert et dégagé. Ca me fait vraiment penser à ce qui est dit de Pholus ouvrant la porte sur l’infini. Et là aussi, cela a été une énorme libération, et, surtout, cela a totalement réorienté mon destin. Cela a vraiment, comme le dit ce texte, « fait émerger de nouveaux états d’existence ».  Il a fallu m’adapter, bien sûr, mais je n’ai jamais regretté cette décision. C'est sans doute une des décisions les plus fécondes et justes que j'ai jamais prises…
 
Pour le dernier « ding » de Pholus, début août, on est tout à fait dans la catégorie des événements qui au départ n’ont l’air de rien : un ballade à pied à la campagne avec une amie, au cours de laquelle, en devisant de choses et d’autres, nous passons devant une maison, dont mon amie me dit qu’elle va être à louer. Là, tout est allé vite : certainement  une perception vague dans ma tête, bien que je ne m’en sois pas rendue compte sur le moment, mais qui a mené à un réveil soudain la nuit suivante avec la certitude que cette maison était « pour moi ». Ce qui est étrange, c’est que je ne pensais absolument pas à déménager : cela fait dix ans que je vis là où je suis, et j’avais fini par me dire que j’y resterais… encore longtemps. C’est la rencontre – d’une maison en l'occurence – qui a déclenché un processus.
 
Je ne sais pas encore si je vais  me décider – je suis décidée à 80 pour cent - mais si je me décide, cela va évidemment transformer ma vie. Ce serait un tournant majeur. Une amie qui était présente quand j’ai commencé à penser à ce choix, m’a dit que si je me décidais à venir vivre là, « j’allais me trouver » . Cette amie est une grande intuitive, au sens élevé du mot…  
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:50 (2017)    Sujet du message: Les astéroïdes "relais"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    insignis Index du Forum -> Insignis -> Les astéroïdes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky