Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Question aux - à la ! - spécialiste…

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    insignis Index du Forum -> Insignis -> Astrologie ésotérique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 19:19 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Voilà, je me pose une question sur cette affaire de rayons. A entendre les spécialistes, certains rayons ne seraient actuellement pas en incarnation.

Ainsi, il n'y aurait pratiquement pas de Rayon d'âme 1, de moins en moins de R d'âme 6 et très peu de rayon d'âme 4 en ce moment.

Partant de ce postulat, je m'étonne que l'on puisse, avec les déterminations par l'astrologie, trouver assez régulièrement ces rayons… Ainsi, je me retrouve, techniquement s'entend - As Gémeaux - âme R1. Ce qui au vu de qui je suis, comment je réagis dans la vie, me semble bien vu d'ailleurs. Mais s'il n'y a plus de R d'âme 1, je fais quoi ? Ou plutôt, je pense quoi ?
Dans mon proche entourage, un R d'âme 4 et un R d'âme 6…

On est quoi, là, des retardataires ? Embarassed
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Juil - 19:19 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
thoron
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 385

MessagePosté le: Mar 21 Juil - 16:08 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Alors Là je crois que c'est Anna qui va répondre.

Mais lorsque AAB parlait des rayons en incarnation il s'agissait de ceux de son époque, les infos ont peut être changées depuis. Je n'en sais trop rien.

Thoron
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Anna


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 704
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 21 Juil - 16:22 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Anna elle vient de perdre son message parce qu'elle met trop de temps à l'écrire... Evil or Very Mad

Bon en très bref alors :
non pas des retardataires !

Mais peut-être des âmes partiellement éveillées qui acceptent d'avancer ou de retarder leur incarnation pour les besoins de la société.

J'ai trouvé ça p. 218 de Psycho Eso vol II (en PDF) :

<< La majorité des âmes de la famille humaine s'incarnent en obéissant à un besoin impulsif ou à un désir d'expériences, et l'attraction exercée par le plan physique représente le facteur final et déterminant. En tant qu'âmes, elles sont orientées vers la vie terrestre.
C'est d'une façon croissante que les âmes qui s'éveillent, ou celles qui (pour employer des termes occultes) "viennent à elles-mêmes", entrent dans les expériences de la vie physique, seulement
vaguement conscientes d'une "attirance" différente et plus haute. Elles ne sont donc nullement orientées vers le plan physique comme l'est la masse de leurs compagnes, les autres hommes. Ces âmes qui s'éveillent sont celles qui peuvent parfois être influencées et amenées à retarder, à remettre à plus tard, leur entrée dans la vie physique, de façon à y effectuer un conditionnement des processus de civilisation.
Ou encore, elles peuvent être amenées à hâter leur entrée dans cette vie, de façon à être disponibles en tant qu'agents d'un certain processus de conditionnement. Cette méthode n'est pas appliquée par ces âmes au moyen d'activités spéciales ni d'une manière délibérée ; elle est amenée naturellement par le simple effet de leur existence dans le monde et du fait qu'elles y poursuivent les objectifs de la vie. Elles conditionnent ainsi le milieu où elles se trouvent, par la beauté, la puissance, ou l'influence de leur vie, et elles-mêmes sont fréquemment, tout à fait inconscientes de l'effet qu'elles produisent. Il est donc évident que les changements nécessaires à notre civilisation peuvent être amenés rapidement ou lentement, suivant le nombre de ceux qui vivent comme des âmes en période de formation.>>

_________________
Anna L.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 22 Juil - 09:04 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Shocked !

Il faut que je progresse dans ma connaissance de cet ésotérisme… Je vais tâcher de trouver ce livre en PDF dont tu parles, Anna.
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
thoron
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 385

MessagePosté le: Mer 22 Juil - 09:18 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Avec un peu de chance tu devrais trouver le lien sur le site d'Anna, je te mets celui là http://atma-porte-divine.fr/biblio.html
 tu devrais y trouver ton bonheur.

Thoron
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 22 Juil - 18:58 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Merci, Thoron Smile

Je me suis reportée au passage qui citait Anna. Pour l'instant tout ça reste confus, je ne suis pas habituée du tout à cette manière de parler de hiérarchie, de disciples, etc… 

Je commence à m'y retrouver un peu en matière de rayons, j'ai enregistré la structure - Monade/âme/ personnalité/ et les différents plans ou corps. Il me semble que je pressens mieux aujourd'hui ce que c'est que cette histoire de Plan.

Mais pour ce qui est de connaître ces livres d'Alice Bailey, je suis une béotienne. Le langage employé me déroute et je ne sais pas si j'aurais le courage de me lancer dans la lecture de cette imposante bibliothèque. Merci en tout cas de m'avoir permis d'avoir la possibilité de le faire.
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
thoron
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 385

MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 09:35 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Chère Laure marie,

Je te comprends, quand à la complexité du langage, je pense de plus que la traduction est très mauvaise. LE contenu déjà complexe aurait mérité mieux. Ceci dit parfois c'est abscont. Et j'en ai lu des Alice BAILEY, astro eso état du disciple entre autre.

Ceci dit il ya des choses intéressantes.

Travaille bien, en ce qui me concerne les vacances approchent et je les attends avec impatience ca très fatigué par cette année épuisante.

Thoron
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
thoron
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 385

MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 09:37 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Je vois aussi que tu commence à comprendre l'analogie entre le corps et les plans. J'ai beaucoup travaillé à ce sujet. c'est assez simple en vérité une fois que l'on a compris la conception de l'Homme et son expression sur ses différents corps.

Thoron Again


Dernière édition par thoron le Lun 27 Juil - 09:07 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 16:52 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Oui, Thoron, la structure d'ensemble de l'organisation de la Vie et de l'Univers qui sous tend la "vision" du monde en question me semble désormais claire - et, en ce qui me concerne, convaincante.

Non que je sois en état de jurer sur la tête de quiconque que cette vision soit juste…  Laughing Mais je trouve que c'est une lecture de la réalité extrêmement opérationnelle, car elle permet de situer la pensée et les efforts que nous faisons dans un cadre particulièrement dynamisant et, sur le fond, très optimiste.

J'ai pu lire pas mal de choses dans ce texte sur la psychologie ésotérique malgré le langage curieux. J'étais contente car j'ai trouvé quelque chose sur l'association rayon d'âme 1 / rayon de personnalité 2, ce qui est mon cas, qui m'a éclairée, et qui explique pourquoi, étant une âme R1 je n'ai jamais voulu exercer le moindre pouvoir à quelque échelle que ce soit - collectif ou familial.  Moi qui ai besoin que les choses soient nettes, logiques, j'en ai été tout à fait satisfaite.

Hé bien, bonnes vacances ! L'année a été agitée pour beaucoup - il semble que nous soyons dans une période ou il faut sérieusement se bouger les fesses pour suivre le rythme…
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
Anna


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 704
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 29 Juil - 18:08 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Bonjour à tous

Laure-Marie,
voilà que j'ai de nouveau un accès à Internet... et que je peux te répondre.

Le langage est effectivement très difficile. Je pense qu'il n'est plus du tout adapté à notre époque et qu'il y a souvent besoin de le retraduire d'une façon qui soit compréhensible.

Lorsque j'ai lu mon premier Alice Bailey, j'ai connu un rejet franc et massif de cette manière de dire et de ne jamais être clair et compréhensible (en tous cas pour moi).
Entre temps, j'ai dû faire quelques efforts, lire des extraits, lire d'autres livres sur les Rayons (plus modernes), lire Kléa même ! Very Happy pour tenter de comprendre de quoi il retournait d'abord, afin d'essayer de retraduire pour d'autres ensuite. Picha même m'a fait m'arracher quelques cheveux tant sa capacité traductive est basse. Elle emploie directement cette langue (ou peut-être la sienne propre) comme si c'était clair et signifiant.

Je commence à avoir l'habitude de ce langage dans le sens où il ne me choque plus et où j'en élimine les tournures bizarres, cette forme vieillotte qui distrait de la compréhension du fond.

Pour le texte ci-haut, j'ai songé un instant à le "redire" autrement. Mais le scrupule me saisit toujours selon le vieux proverbe italien, "traduttore, tradittore" (toute traduction est traitresse, et là encore ma traduction n'est pas littérale Laughing ).

Pour ceux qui n'osent pas trop le dire, je peux essayer de proposer une version plus simple résumée à ceci.


Les âmes s'incarnent parce qu'elles sont attirées par la matière et l'incarnation même et en quelque sorte, c'est dans leur nature de le faire et de désirer le faire encore.
Cependant, graduellement, certaines âmes qui commencent à prendre conscience d'elles-mêmes (en tant qu'âmes, des âmes qui commencent tout doucement à devenir "soi-conscientes"), et elles s'incarnent différemment des autres. Elles le font en ayant un vague sentiment qu'il y a un objectif plus noble derrière cela.

Ces dernières sont plus "réceptives" et peuvent être influencées par les troupes des êtres sages qui veillent sur nos destinées collectives, pour retarder ou avancer leur incarnation à un moment donné qui pourrait servir l'ensemble.

Il n'y a pas besoin pour cela que l'âme soit particulièrement clairvoyante ou qu'elle ait un fort sentiment d'une "mission" à accomplir... Il suffit que sa nature étant ce qu'elle est, elle s'incarne à une époque ou dans une culture pour la marquer profondément. Ici, je pense qu'il est question d'Ames qui se trouvent justement sur un rayon différent de ceux qui serait en incarnation à leur époque et qui seraient donc "un peu isolées".


Je crois que dans ce livre il est dit à mots couverts et prudents que ce sont des âmes de Rayon 1 qui se sont incarnées à la Révolution Française. Un petit groupe. Je peux me tromper ou très mal interpréter et j'insiste sur ce point. Mais il me semble vu ce qui est dit (plus loin, je n'ai pas cité le passage) que c'était d'anciennes Ames "atlantes". Peut-être que je le pense à cause de ce qui est dit des "destructions" que leur apparition a occasionné : le vieux système monarchique a été flingué, des têtes ont volé, des idéaux d'égalité impensables (et peut-être même impraticables à l'époque) sont apparus...

Cet exemple m'aide en ce qui me concerne à comprendre que les âmes d'un même rayon s'incarnennt plutôt en groupe et comment elles peuvent influer sur une époque par le simple fait "d'avoir été là".
Il est aussi dit que cela a aussi apporté de grandes avancées sur le plan humain.

La compréhension et la mise en oeuvre de ce qui est "bon" pour l'humanité à vaste échelle, (ou de ce qui serait souhaitable pour elle) en fonction des cycles "naturels" (astrologiques, etc) est une occupation constante des "êtres sages" nous assure-t-on.

En ce qui me concerne, je ne voudrais pas d'un boulot pareil. Ou pas avant longtemps ! Laughing
_________________
Anna L.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 08:05 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Merci pour ces précisions, Anna. Very Happy

Je ne comprends toutefois pas très bien certaines choses…
Hé oui, aborder ce monde est déroutant !

Voilà mon interrogation : il me semblait avoir compris que les âmes, en tant que 5e règne, étaient par nature dans l’unité, contrairement à nous les humains incarnés – avec une âme qui nous anime, notre personnalité solaire et notre personnalité lunaire (les trois corps – mental, émotionnel et physique) - qui nous vivons comme séparés.

L’épopée humaine aurait consisté depuis 2000 ans environ, sous l’impact majeur du 6e rayon, à développer notre capacité à avoir des idéaux, mais aussi notre conscience individuelle, par opposition à la conscience de masse qui prévalait auparavant.

Soit, dit autrement, dans un premier temps, avant même que l’on puisse parler de « prendre contact avec l’âme », à passer de la conscience lunaire des trois corps matériels à la conscience solaire. Tandis que désormais, avec l’arrivée du 7e rayon, l’objectif serait de commencer à développer la conscience de groupe.

Là-dedans, ce que j’avais compris, c’est que les âmes, elles, étaient déjà dans cette conscience de groupe.

Il m’avait donc semblé comprendre aussi que les âmes n’étaient pas en quelque sorte ce que nous appelons « individualisées » dans le sens humain du mot. Et que, même si c’est la même âme qui nous accompagne d’incarnation en incarnation, il était assez faux pour un humain incarné de parler de « son âme ». L’âme qui m’anime, par exemple, n’est pas particulièrement « mon âme », puisqu’elle fait partie d’un groupe et vit en conscience de groupe, au-delà de la notion d’individualité…

D’où mon étonnement quand tu parles d’âmes « soi-conscientes » ou commençant à être « soi-conscientes ».  De quelle conscience de soi s’agit-il là ?

Je ne sais pas si tu te souviens que je vous avais un jour raconté que j’avais vécu une curieuse expérience de « désincarnation » inopinée au cours d’une séance de sophrologie.
J’étais entrée dans une pyramide dans laquelle flottait un grand soleil et là, j’étais entrée dans ce soleil, abandonnant mon corps qui était resté par terre, sous ce soleil, et m’avait donné l’impression d’être un vêtement usé. Dans ce soleil, j’avais senti que je n’étais pas seule. J’avais tenté de vous expliquer ce que j’avais alors ressenti, la sensation d’être reliée à d’autres, mais pas dans le sens où l’on peut se sentir relié aux autres dans la vie incarnée, la sensation de faire partie d’un ensemble, la sensation aussi d’un « amour » au-delà de tout ce que j’aurais pu imaginer. Tout ça est très mal dit mais je me demande aujourd’hui, si ce n’est pas justement cette notion de « conscience de groupe » que j’avais alors fugitivement ressentie.

Dans cette expérience,  la « conscience de soi », la conscience d’être moi, d’être un « moi je », s’était pratiquement dissoute, le « moi » se réduisant à être juste un point de perception de la réalité.

A mes yeux, le grand intérêt des âmes est précisément de ne plus être conscientes de leur individualité mais de vivre la conscience à un stade supérieur d’évolution. Je remarque toutefois la précision du terme : « soi-conscientes » et non pas « consciente d’elles-mêmes », c’est peut-être là qu’est la nuance…
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
Anna


Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2007
Messages: 704
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 17:07 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je me souviens Laure-Marie, de cette expérience que tu avais décrite, mais c'est gentil de l'avoir remise par ici.

Ta question permet d'illustrer pourquoi tant de gens se contentent de citer les textes sources... Laughing Et non de les expliquer !

Soi-conscience et conscience de soi, je peux basiquement considérer qu'il s'agit de la même chose. Mais il semble que non.

Soit, dit autrement, dans un premier temps, avant même que l’on puisse parler de « prendre contact avec l’âme »

Jusqu'alors je pourrais dire que je me suis toujours débrouillée en calant les choses ainsi : la conscience de soi est du genre Cancer-Lion, elle la personnalité qui prend acte de ses contours, de ses plaisirs, de ses désirs, de ses limites.
La soi-conscience pourraît être :
- l'Ame et non plus la personnalité qui prend conscience d'elle-même
- la conscience qu'il y a un "Soi" au delà de l'entité que compose la personnalité. Elle apparaîtrait, embryonnaire, lors du premier contact que l'Ame réussit avec sa personnalité d'alors. Normalement tout le monde a déjà connu cette étape, collectivement.

Je le dis parce que j'imagine que ça s'est produit lorsque les premiers hommes ont décidé d'enterrer leurs morts. Il faut tâcher d'imaginer cette transition. Le moment où les premiers humains se sont fadés un rituel pour ça, pour marquer qu'il se "passait" quelque chose de spécial et qu'ils voulaient en témoigner ?...


D'après les informations que j'ai pu tirer d'un ou deux livres bleus, les humains me semblent encore loin de pouvoir accéder à une conscience de groupe de façon collective... Et ce même si un outil comme, Internet ou les médias en temps réel jettent bien évidemment les bases d'une telle possibilité.

Pourquoi je le pense ? Parce que pour moi "conscience de groupe" = utilisation pleine du corps causal ou de manas. (rappel : L'Ame est constituée du corps mental inférieur, du corps causal et de Manas sup).


Il me semblait que l'enjeu collectif actuel était la construction du corps mental... (le petit). Que celui-ci n'allait pas de soi, et qu'un grand nombre d'humains n'en faisait tout simplement aucun usage... D'autres "un peu".

J'ai toujours retenu la remarque de Barbara Brennan qui pensait qu'elle ne savait pas percevoir le corps mental chez les gens, jusqu'à ce qu'elle découvre qu'elle le pouvait... pour peu que ce dernier existe !!!

Il est probablement juste de dire que les âmes sont ouvertes à une conscience de groupe. En tous cas certainement plus que nos personnalités !

Les animaux par exemple, n'auraient pas de corps causal (certains si, mais on ne va pas parler de leur cas spécifique tout de suite histoire de s'embrouiller davantage).
Pourtant qui n'a pas admiré la merveilleuse coordination d'un banc de poissons ou d'un vol d'étournaux ? Ils forment un groupe, c'est sûr et ils semblent si parfaitement coordonnés par une conscience "commune". Comment ne pas penser qu'il s'agit d'une "conscience de groupe" ?
D'après ceux qui s'autorisent à en dire quelque chose, les animaux d'une même espèce partagent bien un corps causal. Il s'agit d'une entité appellée "Deva" qui prend en charge cette fonction chez eux... dans l'attente qu'ils développent "une âme individuelle".
Je ne sais plus où j'ai lu ça. Mais celui qui écrivait, disait lui-même que "âme individuelle" était en soi un terme aberrant mais que c'était le seul qui nous permettrait de vaguement comprendre et justifier d'une différence. Laughing Donc quelqu'un qui aurait été d'accord avec toi.


Pour ma part, je n'imagine même pas ce que peut-être une conscience de groupe. Je n'ai pas d'expérience qui s'en rapproche, comme le rêve dont tu nous parles.


Ceci me donne l'occasion néanmoins de digresser légèrement sur un sujet que je trouve fascinant : celui des "personnalités soeurs" car il semble qu'une même âme puisse animer plusieurs personnalités (reste à comprendre énergétiquement comment, Picha m'a donné des pistes mais comme d'habitude, je les comprends à peine pour ne pas dire que je ne les comprends pas).

Ce "groupe" dont il serait question, ce "nous" est-il composé :
- d'autres Ames parfaitement "indépendantes" sans rapport avec nous (enfin sans rapport autre que de se trouver sur une même énergie ou d'avoir tissé des liens)
- ou bien des autres personalités sur laquelle "notre" Ame peut intervenir (les personnalités soeurs)?
Fin de la digression.


Je ne suis pas spécialement familière des informations précises que tu donnes par rapport aux différents rayons qui s'enchaînent tous les 2000 ans. Il me semblait que vu la nature du Rayon VI c'était la maîtrise collective du corps astral qui était visée.
Par maîtrise collective, je veux dire que l'ensemble de la population humaine jouirait de la capacité de "maîtriser" un corps subtil. Maîtrise ce n'est pas "début de mise à disposition", ou "premières expériences avec"...

Pour chacun, les différentes maîtrises sont rythmées par les fameuses "initiations". Mais ici je ne parlais pas de ces individus isolés qui par leurs efforts sortent du rythme "ordinaire", je parle du moment où l'on pourra dire que tous nous maîtrisons le corps émotionnel et qu'il s'agit d'un "acquis".


Hélas, je lis mais je ne mémorise rien.
Je devrais repotasser pour savoir si nous parlons des Ames ou si nous parlons des Monades. Car ceci me fait penser à la "perfection" qu'on imagine dans les corps subtils.
Nos âmes ont déjà une conscience de groupe, oui, mais j'ignore si c'est parfaitement banal ou pas. Si c'est "normal". Comme si on disait : oa vous vous rendez compte, nos personnalités sont capables de fonctionner comme des unités différenciées parfaitement étanches à tout !!! Elles se rendent compte de rien, elles captent rien, elles z'entendent même pas la nature ni les animaux !!! Laughing Laughing

Les monades... De ces dernières je sais qu'elles ont forcément une transformation à accomplir, un cheminement, et que leur "perfection" initiale n'est que toute relative... Puisqu'elles devraient passer selon une formule qui n'est pas de moi : de l'In-Conscient à l'Un-Conscient. Shocked
On est ici bien proche de ce que j'avais appris avec la Karmique : les Monades sont... vierges. Leur "potentiel" n'est pas activé si elles n'entreprennent pas le long voyage de formation qui doit les reconduire ... juste là d'où elles sont parties mais les poches pleines de sagesse, d'expérience ou, qui sait, de la capacité de devenir des "Soleils" qui enfanteront... d'autres jeunes monades vierges... Very Happy

L'Ame dans tout ça n'est qu'un instrument qui a son utilité pour un temps donné.
Qu'en est-il de sa conscience ?
Picha utilisait le mot Conscience à la place de Ame (et le mot Forme pour tout ce qui relevait de la personnalité...). Paraphrasons Bossuet qui disait "le style c'est l'homme même" en disant : "la conscience, c'est l'Ame même" ? Very Happy
Mais peut-être que comme tout le reste, personnalité et monade comprises, l'Ame a son propre chemin d'éveil (à elle-même, puis à d'autres réalités à accomplir). Je ne vois pas pourquoi elle y échapperait ! Mais est-ce incompatible à un éveil à sa propre "nature groupale" ?

Le parcours spécifique de l'Ame me paraît de devenir soi-consciente mais au sein d'une personnalité jusqu'à un certain stade de développement... Ensuite, l'Ame doit elle aussi s'effacer au profit de l'Esprit. Et là peut-être que le groupe n'est plus nécessaire...

Le groupe est une notion qui m'embarrasse et que je trouve vague et imprécise à force d'être bonne à tout... C' est une acception si vaste pour moi... une famille est un groupe, des gens qui se rassemblent par communauté d'intérêt, c'est un groupe, avec nos collegues directs ou indirects, nous formons un groupe que nous appellons "notre Boîte" Razz ... Certains font des groupes de quartier, certains se sentent appartenir au groupe de leur ville ou de leur nation (notamment lors de compétitions sportives...). Je ne vous parle pas de groupe de "parole", de guérison ou de ce qu'on veut.
Même Facebook, à ce qu'il paraît, se rit gentiment de cette capacité grégaire, avec la possibilité d'appartenir à divers groupes tous plus farfelus les uns que les autres.


L’âme qui m’anime, par exemple, n’est pas particulièrement « mon âme », puisqu’elle fait partie d’un groupe et vit en conscience de groupe, au-delà de la notion d’individualité…

Oui c'est vrai, mais tant qu'on n'est pas dans la conscience de son âme, on dit justement, "mon" âme. Nous sommes très "familiers" voire possessifs avec nos corps supérieurs. Certains s'exclament même à tout bout de champ : oh "mon" dieu... Laughing Laughing Est-il "à eux" ?


Et que, même si c’est la même âme qui nous accompagne d’incarnation en incarnation,

Je comprends cette phrase comme si le binome Personnalité + Ame se réincarnait.

J'ai pris l'habitude de considérer que seule l'âme se réincarne, c'est à dire qu'elle prend de nouvelles personnalités toujours différentes à chaque naissance.

Par contre quand j'ai commencé la Karmique, j'ai vu que tout était fait pour que nous pensions au contraire que ce que nous nous sentons être et penser actuellement se réincarne de vie en vie sans aucun changement, autre que les aléas de l'époque ou la géographie... (ce qui me paraissait déjà suffisant). D'une certaine façon, cela implique que nous conservions la même "personnalité".  (D'où ma question insidieuse récente : les noeuds n'indiquent-ils pas plutôt les anciennes personnalités plutôt que les objectifs de l'Ame ?).
Ce n'est pas la karmique qui m'en a appris plus sur la nature de l'Ame. La karmique a juste introduit l'idée d'un élément persistant en nous, qui survit à notre mort.

A l'époque où j'ai découvert l'astro karmique, l'âme n'était pour moi qu'une notion très vague qui permettait juste légitimer le concept de "continuer" à vivre, ailleurs, plus tard et avec un petit reset de la mémoire entre deux.

Ensuite, j'ai cru que l'Ame était la psyché des psychologues. Donc nos pensées et nos émotions.
Dans les récits simplets que j'écrivais, l'intrigue était basée sur la "continuité". Une personne se réincarnait. Elle commençait à rencontrer des problèmes qu'elle ne comprenait pas. Elle retrouvait d'anciens compagnons aimés ou détestés et d'anciens schémas se mettaient remettaient en place instantanément (mais sans qu'on sache pourquoi). Le recouvrement de la mémoire (antérieure) permettait de résoudre magiquement les problèmes actuels, puisqu'ils n'étaient dûs qu'à la "poursuite" d'événements antérieurs dont seul un fâcheux et malencontreux décès avait empêché l'élucidation. Le but de l'existence actuelle était donc de "découvrir la vérité qui nous rendrait libres".
Fastoche. Fingers in ze nose. Laughing

Dans le type d'idées que j'avais, l'évolution de l'âme (psyché des psychologues) était rythmée par l'éventuelle résorption de certains problèmes, et les effacements de mémoire entre chaque vie, cumulés à la plongée dans un bain culturel et social toujours différent.
Il a fallu cette "maudite Alice" pour venir rompre cette bienheureuse simplicité ! Very Happy
_________________
Anna L.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laure Marie


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 671
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 23:02 (2009)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Il y en a des choses, dans ce que tu dis, Anna, des choses passionnantes.

Je ne vais pas répondre longuement – il est tard, et demain je pars à la campagne, je serais quelques jours sans ordinateur.

Pour ce qui est de la conscience de groupe, je me trompe peut-être, mais il me semble que dans ce contexte, le mot groupe n’est pas à prendre dans le sens habituel – le groupe familial, le groupe de nos amis, etc.

C’est une question qui a retenu mon attention à la suite d’une consultation – la première et la seule – avec Irène Andrieu il y a des années. Elle avait insisté sur le fait que la forte occupation du Verseau et de la Maison XI dans mon thème, et surtout la présence du NN en XI, signalaient l’importance pour moi du « travail de groupe ».  

Cela m’avait scotchée, car je suis tout sauf une personne qui fréquente des groupes, aime les groupes ou anime des groupes. Je suis une vraie solitaire – entourée de gens que j’aime et qui m’aiment – mais une solitaire dans le sens où, justement, je n’aime pas trop les groupes… Petite fille, je me collais toujours à la fin des files de mômes quand on allait de l’école au stade, et je traînais les pieds pour avoir l’air, aux yeux des passants, de ne pas faire partie de ce groupe d’élèves se baladant sur un boulevard… C’est dire si les groupes, ce n’est pas mon truc. Si je suis bien une âme Rayon 1, cette attitude n’est d’ailleurs pas très surprenante…

Suite à cette consultation avec Irène, je me suis efforcée de faire partie de groupes… Je n’y ai pas rencontré de difficulté particulières, mais pas d’intérêt particulier non plus.

Et puis, plus récemment, je me suis mise à réfléchir autrement à ce mot de groupe. Jusqu’alors, je pensais automatiquement groupe = rassemblement de gens. Rassemblement par famille, par affinités, parce qu’on fait une activité ensemble,  dans la vie professionnelle ou autre. Aujourd’hui, je commence à me demander si le groupe dont on parle quand on emploie l’expression Conscience de groupe – et aussi éventuellement  quand on parle du groupe présent dans la dynamique Verseau ou Maison XI - n’est pas précisément lié aux âmes. Que le groupe, ce n’est pas un rassemblement de gens du aux hasard de nos vies, mais une réalité liée à nos âmes – ou consciences - réalité beaucoup plus fondamentale que le seul hasard des « rassemblements ».  Je crois que la Conscience de groupe, ce n’est pas lié aux personnalités que nous sommes, mais aux âmes qui nous animent. En ce sens, nous ferions partie de groupes – de groupes d’âmes – la plupart du temps sans en avoir conscience, sans le savoir.

Bon, j’arrête là, il faut que j’aille prendre un bain – je rentre de mon jardin et j’ai de la terre partout !   
_________________
« Si un homme ne suit pas le rythme de ses compagnons, peut-être est-ce parce qu'il entend le son d'un autre tambour. » - Henry David Thoreau
Revenir en haut
Shayne


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2013
Messages: 332

MessagePosté le: Lun 2 Jan - 12:16 (2017)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste… Répondre en citant

Génial ! Merci pour cet article, comme d’habitude très complet et vraiment pertinent !
voyance par mail
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:47 (2017)    Sujet du message: Question aux - à la ! - spécialiste…

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    insignis Index du Forum -> Insignis -> Astrologie ésotérique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky